Source: Frontex

Il existe des situations potentiellement explosives juste à l’extérieur de l’Europe. Nous avons besoin d’une UE soudée également à l’extérieur

Pour toute entité politique de l’histoire, la stabilité des terres au-delà de ses frontières a toujours été une question importante. Un étranger pacifique est une garantie de sécurité politique, économique et militaire ; ce n’est pas un hasard si chaque puissance du présent et du passé a d’abord résolu les problèmes de ses frontières avant d’aller conquérir des territoires lointains.

L’Europe ne fait pas exception : elle aussi regarde au-delà de ses frontières, mais ce qu’elle trouve souvent, c’est le chaos. Voyons où et pourquoi.

À l’est, plusieurs États la séparent de la Russie : la Biélorussie et l’Ukraine. Le premier se trouve pris au piège d’une situation interne difficile survenue après les élections : la demande de réformes démocratiques dans le pays et la démission du président Loukachenko conduisent le pays au bord de la guerre civile.

En Ukraine, la guerre civile existe depuis six ans maintenant, les républiques de Donets déclarant leur indépendance de Kiev avec le soutien de la Russie.

La possibilité d’une expansion de l’UE vers l’Est et vers ces deux pays rend inévitable une confrontation avec la Russie, qui considère ces territoires comme sa propre «cour»

Source: Les Observateurs

Dans le sud du bassin Méditerranéen,  la situation de l’Afrique du Nord est extrêmement instable. Plusieurs Etats ont du mal à maintenir leurs institutions démocratiques (Algérie et Tunisie) ou n’en ont pas du tout (Egypte), tandis que d’autres Etats sont en proie au chaos et à la guerre civile.

En outre, la Turquie poursuit sa politique agressive en Méditerranée orientale, où il y a des provocations envers la Grèce et une série d’opérations militaires en Libye.

Il y a aussi un réarmement général des flottes de tous les pays de la région (dont la France) qui contribue à rendre la région instable.

Enfin, au Moyen-Orient, il y a une autre situation chaotique aux portes de l’Europe.

Les longues guerres en Irak et en Syrie ont déclenché de graves crises humanitaires et créé un flux migratoire sans précédent, dirigé vers l’Europe via la Turquie.

L’implication de divers pays européens dans ces longs conflits a également provoqué de graves attaques sur le sol européen ; ils sont le résultat de l’instabilité et du chaos qui sévissent aux frontières de l’Europe.

Source: East Journal

Ce qui est clair dans cette situation, c’est que l’Europe, paisible et tranquille en son sein, a, non loin de ses frontières, certaines des guerres et tensions les plus dangereuses de la planète.

Curieusement, ces situations difficiles ont souvent été déterminées par les actions des Européens eux-mêmes, qui ont fini par créer le même chaos qui les entoure.

Cela est dû à l’absence d’une politique étrangère européenne unique ; Les Etats européens poursuivent leurs propres intérêts nationaux qui sont souvent en contradiction.

Cela génère une étrange concurrence entre les États qui pose divers problèmes en Europe.

La solution pourrait être la définition d’un intérêt européen commun qui tienne compte des souhaits des pays membres et qui génèrerait une politique étrangère commune; cela rendrait les actions internationales européennes beaucoup plus crédibles.

En ce sens, de nombreuses étapes ont été franchies :  la définition d’une politique de sécurité et de défense commune à la création de la PESCO (coopération structurée permanente), mais cela ne suffit pas. L’Europe pourra-t-elle assumer ses responsabilités et son rôle dans le monde ?

Lorenzo Fornari

Share This